<< Retour à la page des projets déposés
Culture, loisirs, sport

Création d'une bricothèque municipale


Objectif :

Eviter la surconsommation d'outils et mieux protéger les citoyens


Description :

Saviez-vous que dans la vie d'une perceuse, son moteur tourne en moyenne 12 minutes ?
12 minutes, puis c'est direction la déchetterie.

Le schéma est toujours le même, on a un cadre à poser, donc il faut faire un trou pour la cheville. On se dit que ça servira toujours alors on prend perceuse, mèches, coffret de rangement, etc.
Et une fois le cadre posé, on range la perceuse dans le garage et on y touche plus. Et c'est pareil pour les scies, marteaux, tournevis,...

Autre exemple, un taille-haie ça fonctionne combien de temps ? 3 h par an ? soit 3 h sur 8760 h.

Une tondeuse ? 15 h par an ? Et on la garde combien de temps? 10 ans ?

Imaginez la quantité de matières premières extraites en Asie ou en Afrique qui ont été transportées puis transformées en composants fabriqués ailleurs en Asie qui seront à leur tour transportés vers d'autres pays (souvent de l'Est) pour être assemblés en machines qui elles-mêmes seront transportées vers les grands centres de distributions français où ils seront achetés par les particuliers et une nouvelle fois transportés au domicile pour au final dormir dans un garage 8767 heures sur 8770.

Ca doit être optimisable, non ?

D'où l'idée: une bricothèque !
Comme une médiathèque, mais pour les outils de bricolage et de jardinage.

Il s'agit de réunir en un endroit tous les outils nécessaires au tout venant pour les petits travaux de la maison et du jardin.

Avec une bricothèque municipale, finie la mode d'une tondeuse par personne, d'un taille-haie par maison, d'une perceuse par garage, etc. Ou d'utiliser un sécateur pour couper sa haie parce qu'on a pas l'outil adapté mais qu'acheter un outil pour 10 m de haie n'est pas forcément rentable.

On mutualise, on partage et on entretient.

Matériellement, ce projet a besoin:
-d'un local pour entreposer le matériel
-d'un ordinateur pour gérer les emprunts
-de formulaires de décharge (protection juridique, quand on manipule des objets tranchants, il y a toujours un risque (on verra plus loin))

- d'une personne qui le gère quelques heures par semaines et qui puisse faire l'entretien basique du matériel (affuter les lames des tondeuses, graisser les machines thermiques,...)
On ne parle que de quelques heures par semaine puisque contrairement à la médiathèque, il n'y a pas de consultation sur place donc il s'agit juste de gérer les emprunts, les retours et éventuellement les consommables (lames de scie, tampons de ponceuse,...).

Il faut également :
- les outils de bricolage et jardinage en question
Des experts en bricolage pourront mieux que moi lister ce qui est nécessaire, mais on parle ici de quelques milliers d'euros tout au plus.
D'ailleurs, il est tout à fait possible d'organiser une collecte d'outils non utilisés.
Je serais ravi de verser au pot commun ma scie sauteuse qui m'a rendu de précieux services quand on a construit le poulailler mais qui ne m'est plus d'aucune utilité depuis ; et je ne doute pas que d'autres avéens se joignent à la démarche.

- les EPI. Equipement de protection individuelle.

Et là on touche à un sujet sérieux: la sécurité.
Chaque année en France, c'est plus de 300 000 personnes qui se blessent en jardinant et en bricolant. Les blessures sont en priorité aux mains et aux yeux et sont la plupart du temps évitables.
En effet, ces blessures surviennent souvent parce que le matériel utilisé a été mal entretenu (comprenez : a dormi trop longtemps dans le garage) et que la personne n'a pas utilisé les équipements de protection nécessaires.
Si j'ai juste une cheville à mettre dans un mur, j'ai pas envie de dépenser 20 euros en plus pour des lunettes de protection et la même somme pour des gants homologués pour ce travail. Je fais au moins cher et j'espère que tout se passe bien.
Et c'est comme ça que les accidents arrivent.

Avec la bricothèque, la personne qui gère le lieu pourra conseiller l'emprunteur sur l'outil le plus adapté au travail à effectuer, pourra le mettre en garde sur les éventuels dangers et fournir les équipements de protections adaptés.

Les avantages de ce projet:
_Moins de gaspillage: je n'ai plus besoin d'avoir un outil de chaque type chez moi, je sais que je peux en emprunter.
_Plus d'économies: pour le coût d'un abonnement, je peux avoir accès à plein d'outils qui me seront utiles sans que j'aie à les acheter
_Pas forcément à perte pour la collectivité: selon le succès et les inscriptions, ça pourrait s'autofinancer (ou au moins partiellement)
_Plus de sécurité: finis les travaux au petit bonheur la chance parce que mes outils ne sont pas adaptés ou que je n'ai pas les protections adéquates, j'aurai des conseils, les outils adaptés et les protections nécessaires. Et je passe sur le fait que ne pas garder chez soi d'outils dangereux réduit grandement le risque d'accident domestique avec les enfants.


Montant estimé (€) :

10000 €


Idées publiées/en cours d'instruction
Créé il y a 10 jours par MLP

Commentaires

Vous pouvez commenter les idées déposés